09/11/2009

TCSP ou SPTC???

 

Transport(s) en commun en site propre ou service public de transports en commun???

En regardant certaines (la plupart de celles qui concernent les TEC) orientations du plan communal de mobilité de Jambes, on peut se poser la question. Et elle n'est pas vraiment anodine.

En effet, parlant du bus, le site propre lié à la vitesse commerciale (sinon il n'a pas de sens) est-il un outil de concurrence ou de rencontre de besoins publics et donc de services publics?

Certes, il peut y avoir un hinterland entre les deux, mais néanmoins, ce n'est pas du tout la même philosophie.

Le site propre en ce qui concerne le bus ne peut être que création, mais on crée une route alors (est-ce vraiment une solution?) ou appropriation d'une partie de voirie existante utilisée par d'autres également. Cela nécessite soit une voirie particulièrement large, soit une voirie relativement large dont le transport en commun s'approprie une partie et donc en lèse d'autres usagers.

Des voiries suffisamment larges, il y en a peu à Namur. Il me semble qu'il y en a (mais pas pour deux bandes de bus sur toute la longueur), qui plus est, elles n'intéressent pas ou ne semblent pas intéresser vraiment les TEC. Cela ne me dérange pas, si on trouve un autre développement plus performant. Disons qu'en l'occurrence, à Jambes, sur les circuits envisagés par le TEC, il n'y en a pas. Dès lors, on reprend de l'emprise sur les autres usagers, dès lors aussi on limite l'offre véritable de service public de transport en commun aux circuits les plus rapides et les plus commerciaux. Est-ce le rôle de services publics???

Moi, je ne crois pas. Le service public a comme rôle de rencontrer le maximum de besoins de la population et non d'être concurrentiel avec le transport privé pour une petite partie de la population!

Le service public n'a pas non plus vocation d'entrer en concurrence avec un autre service public quand il existe. Et dans le cas de Jambes-Namur, cet autre service public existe. Et en vitesse, il est performant, c'est le transport le plus performant : 4 minutes de gare à gare! Le bus n'arrivera jamais à cette vitesse. Qui plus est le train existant ne nécessite pas d'empièter sur d'autres espaces utilisés par divers usagers.

Certes, actuellement, s'il est rapide, le train n'a pas la fréquence requise pour rencontrer totalement la demande. Mais n'eût-il pas mieux valu négocier avec la sncb pour renforcer l'offre. Cette solution n'eût-elle pas engendré moins de nuisances??? Moi je crois qu'il aurait fallu creuser beaucoup plus avant ces pistes.

Je pense qu'il n'est ni efficacement possible, ni souhaitable de faire remplir par le bus le rôle à la fois de desserte des quartiers et de liaison rapide de gare à gare. Un autre transport en commun (train ou tram) doit prendre en charge la liaison rapide et le bus doit lui par contre assumer la desserte maximale des quartiers. On alors il faut un dédoublement des lignes bus, une rapide et une de desserte. Mais je ne vois pas très bien la rapide passer par l'Avenue Materne et l'Avenue Bovesse, il faut les by-passer alors.

Et d'autres transports en commun existent et peuvent être performants mais , non pas, vu la configuration sur l'axe Erpent-Materne-Bovesse-Gare de Namur, . Je pense, notamment, au tram (ou dérivés). Pour le nord de Jambes, où le TEC semble rechigner à raison peut-être, il me semble qu'on pourrait y penser et que ce serait un fameux complément. Je pense à l'Avenue Prince de Liège, la N90 qui est large et à la N4 qui dispose ou peut disposer de place aussi. Deux circuits en aller-retour. Et qui rencontreraient des besoins.

Je crois qu'en tout cas si on veut rencontrer un maximum de besoins en limitant les impacts, il faudrait envisager sérieusement la piste du tram à certains endroits.

Reste... le fleuve...

00:19 Écrit par deborah dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.