11/10/2009

Portes des trous, des bancs disparus, ...

 

du marché aux plaques et de la signalisation dans les feuillages...

Namur réinvente sa signalisation. En théorie pour créer un effet de porte. Mais on n'en est pas encore là, on commence juste à mettre les panneaux signalant les portes.

Petit tour entre le Pont de Jambes et le Pont des Ardennes.

portes namuroises001

Là, on voit bien qu'il y a quelque chose au milieu des feuillages (et encore, c'est la chute des feuilles).

portes namuroises002

Ca commence à se lire (je n'ai pas dit se comprendre!)

portes namuroises003

Et bien! Trois schémas, trois portes... voyant l'attirail! Mais le temps de déchiffrer et surtout de comprendre, on est passé depuis longtemps. Là, moi j'étais à pied, j'ai vu et j'ai tenté de déchiffrer. Mais en repassant en bus, la plaque je n'ai pas eu le temps de la lire. Bon, pour les Namurois, ça va, mais ça allait bien sans signalisation aussi, mais ceux qui ne connaissent pas Namur, bonjour le petit tour de carrousel gratuit!

portes namuroises004

Quant au futur effet de porte, avec un pont à quatre bandes et un rond-point fluidité du trafic - qui comme le disait fort bien un journaliste de Canalc ne rime pas avec observation de la nature, ni du paysage d'ailleurs (ça doit être pour cela qu'on fluidifie là où le paysage a le plus de valeur!) - l'effet de porte, donc, c'est raté bien sûr ou plutôt de la foutaise.

Ici, ce qui est amusant aussi c'est que d'un côté de la chaussée on se trouve à la porte du Confluent et juste en face de l'autre côté...

portes namuroises006

on est à la porte du Parlement. Oui, bon d'accord, il y a peut-être vingt mètres de différence! Le petit jeu, c'est qu'on a trois portes sur cinquante mètres.

"Les enfants, vous nous attendez près de la plaque de la porte du Parlement!" Pas de bol, ils attendent côté Meuse plutôt que du côté Grognon! "Mais où sont-ils, bon sang!"

Bon trêve de rigolade, la suivante c'est la porte des trous, enfin des Ardennes!

portes namuroises007

Nouveau petit tour, mais en tant que piéton.

Boulevard Brunell en octobre001

Boulevard Brunell en octobre002

Boulevard Brunell en octobre003

Boulevard Brunell en octobre004

Boulevard Brunell en octobre005

Boulevard Brunell en octobre006

Boulevard Brunell en octobre007

Boulevard Brunell en octobre008

Boulevard Brunell en octobre009

Boulevard Brunell en octobre010

Boulevard Brunell en octobre011

Boulevard Brunell en octobre012

Boulevard Brunell en octobre013

Boulevard Brunell en octobre014

Boulevard Brunell en octobre015

Boulevard Brunell en octobre016

Boulevard Brunell en octobre018

 Boulevard Brunell en octobre019

Boulevard Brunell en octobre020

Boulevard Brunell en octobre021

Boulevard Brunell en octobre022

Boulevard Brunell en octobre023

Boulevard Brunell en octobre025

Boulevard Brunell en octobre026

Boulevard Brunell en octobre028

Quand on redescend vers l'Avenue Golenvaux, le trottoir devant la poste n'est pas mal non plus. Il y a moins de trous (il y a quand même un tas de pavé, bien sûr : si on refaisait mai 68 à Namur, il n'y aurait même pas besoin de dépaver les rues, t'as tout ce qu'il faut à disposition!!! même devant le parlement!), mais ils s'y sont mis à plusieurs et se sont déchaînés : que ce soit la ville (plusieurs services), la poste, le tec (mais eux étaient là avant), le spw et même vraisemblablement electrabel...! C'est ahurissant, un vrai catalogue de mauvais aménagement : ça fera l'objet d'un post intitulé "comment emmerder les piétons?". Et ce juste à un des arrêts de bus les plus fréquentés. Je suggère à Arnaud Gavroy lors de la délivrance de permis d'urbanisme de demander des photos de l'environnement comprenant le mobilier urbain actuel et futur ainsi que les poteaux de signalisation et autre obstacle à la fluidité du cheminement piéton.

En arrivant à la porte des bancs disparus, là c'est plutôt "comment emmerder les touristes et ceux qui veulent prendre le temps d'admirer le paysage". D'abord, côté Meuse, il y a la circulation et bientôt à quatre bandes, ensuite côté Sambre, il y a le parking des cars et puis du côté citadelle, il y a le parking. Et puis il y a un véritable marché aux plaques : du côté du parking, du côté de la rue du Pont, du côté de la rue Notre-Dame et du Parlement : c'est à croire qu'ils ont eu un prix de gros pour les plaques. Il y en a de toutes les sortes, des plus petites où il faut traverser pour les lire (ça c'est pour les piétons et les touristes) au grand panneau de la porte du coin, qui comme de bien entendu gâche la vue sur le patrimoine, en l'occurence ici le Saint-Gilles. Les photos seront dans le post "Namur valorise son patrimoine". Quant à prendre la citadelle en photo, il faut lui couper le pied sinon tu te paies le festival des plaques, c'est d'un romantique!

Quand on quitte le Grognon pour rejoindre le pont de Jambes, le parcours aux embûches n'est pas terminé bien sûr. Ce n'est pas parce que le Boulevard Huart a été "rénové" par les impétrants, qu'il est correct, pour cela il eût fallu qu'ils se soucient de le rendre plus ou moins plane, de rejointoyer tous les pavés et de ne pas en laisser certains en rade. Il eût fallu aussi que les autorités réclament la remise en état de ce trottoir. Puis vient le champs de bataille qui longe l'espace vert, puis le passage piéton qui met un temps fou pour passer au vert (celui qui te fait louper le bus, quoique... quand la police règle circulation, c'est encore pire), puis s'il pleut tu te prends la flaque et la boue au feu d'en face. Et puis et puis le Pont de Jambes aux mille trous plus un nouveau tous les jours.

Trêve d'ironie, petite devinette pour terminer :

savez-vous où se trouve le Parlement wallon? Et bien... à un certain endroit. Non, sérieusement : ça dépend, non pas s'il y a du vent, mais de l'usager :

pour l'automobiliste, c'est donc à présent porte du Parlement,

pour le piéton, c'est Boulevard Baron Huart,

pour l'usager des transports en commun, c'est Boulevard Ad Aquam!

Et oui! C'est namurois, ça ne s'invente pas!

A Paris, les stations de métro portent le nom des portes correspondantes, évidemment! Le même nom pour tout le monde, c'est plus commode et rationnel. Oui mais ce n'est pas namurois, qui se la joue parisienne peut-être, mais faudrait pas oublier... le surréalisme à la belge quand même et surtout à la namuroise. Si ça devient trop facile, tu risques de perdre l'habitude de la complexité du paysage institutionnel, heureusement que certains veillent!!!

Et puis, ben si le parlement wallon déménage, on aura une porte du Parlement (enfin ex peut-être) qui figurera dans les guides routiers, une nouvelle porte du Parlement (peut-être) devant le Parlement et puis le reste. C'est namurois!

Quant au Grognon, et bien il n'a pas de porte. Il n'allait pas bouger pourtant. Mais pourquoi donc ferait-on simple quand on peut faire compliqué?

Bravo à tous!

Commentaires

Signalisation cachée par les nouveaux panneaux Bonjour,

comble de tout, la mise en place des nouveaux panneaux cachent la signalisation routière.
La preuve, sur la photo qui au survol affiche "porte namur 007" (photos : dyn009_original_760_491_pjpeg__1b8ed951a3690baacc3e7b2c5bdb634c.jpg), juste derrière les deux panneaux superposés, se trouve un panneau "losange" de route prioritaire.

Alors, comment faire respecter le code de la route si ces nouveaux panneaux obstruent la vision des panneaux réglementaires ?!

Je pense qu'il serait bon de prévenir les autorités compétentes pour autant qu'il y en ai.

Merci et A+

Écrit par : dan | 19/10/2009

Les commentaires sont fermés.